Aux cotés des commerçants de Saint Ouen

Hier comme aujourd’hui les commerçants de Saint Ouen ne sont pas respectés, encore moins les commerçants non sédentaires (ceux qui déballent sur les marchés communaux) .

Fort d’une expérience avec le premier syndicat du commerce non sédentaire les Marchés de France, je viens régulièrement en aide à ces petits entrepreneurs qui sont pour beaucoup obligés de donner du pourboir pour exercer leur activité. C’est ainsi que les commerçants non sédentaires de Saint Ouen m’ont demandé de les soutenir face à la municipalité qui ne leur accorde aucun droit. Parfois ils déballent depuis de nombreuses années sans titre et du jour au lendemain, au bon vouvloir du délégaire  » le placier  » ils déballent ou ils remballent. Ce système pernicieux bien connu des élus favorise la corruption.

Dernièrement la municipalité a décidé de supprimer des places de déballages sans même respecter le droit qui oblige la commune à consulter les représentants des commerçants, une manière qui exprime tout le mépris que la municipalité a pour ces commerçants.

Après notre réunion du 2 avril, la municipalité vient de faire marche arrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *